fr FR en EN de DE es ES
Print Friendly, PDF & Email
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (2 Votes)

Dates de péremption : les différentes catégories de date limite --->DLC

Sur les produits d’alimentation courante, il existe différentes dates de consommation.

(DDM):

 date de durabilité minimale --- la date après laquelle le produit alimentaire perd tout ou partie de ses qualités spécifiques (gustatives, nutritives, etc.). Le dépassement de cette date ne représente aucun danger pour votre santé.

(DLC):

date limite de consommation --- marchandises emballées et périssables --- produits laitiers, la viande, la charcuterie, le poisson et autres produits dits ( fragiles )           La DLC est signalée par l’inscription ( À consommer jusqu’au JJ/MM/AAAA )           La DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) recommande fortement de respecter cette date limite et de ne pas consommer un produit alimentaire avec une DLC dépassée, ni de congeler des produits proches de leurs dates limites de consommation.

(DLV):

date de limite de vente --- marchandises emballées et périssables --- produits laitiers, la viande, la charcuterie, le poisson et autres produits dits ( fragiles ).

Aliments que l'on peut consommer après la date de péremption:

Le miel, qui peut se conserver à vie ;
le chocolat, qui peut être consommé jusqu'à deux ans après sa date de péremption ;
les produits secs, comme les pâtes, le riz ou les lentilles, qui peuvent être conservés plusieurs mois dans un emballage hermétique ;
les boîtes de conserve, tant qu'elles n'ont pas d'aspect bombé ;
le lait UHT, qui a été pasteurisé et peut être bu deux mois après sa date de péremption ;
les fromages à pâte molle (camembert), les chèvres , le fromage de brebis, les fromages à pâte persillée (roquefort, bleu) jusqu'à deux semaines après la DDM ;
les surgelés peuvent être conservés plusieurs mois après leur date de péremption, à condition de n'être jamais décongelés. Plus précisément, les fruits et légumes ont une durée de vie de 30 mois, les plats cuisinés de 24 mois, la volaille 18 mois, la pâtisserie cuite 18 mois, le poisson pané 24 mois, le poisson 24 mois, la viande hachée 9 mois et les crustacés 12 mois ;
les épices, qui ne se périment jamais. Au pire, elles peuvent perdre de leur saveur ;
le sucre qui, lui non plus, ne se périme jamais ;
la farine, qui peut se garder des années, sauf si des petites bestioles élisent domicile dans votre paquet ;
le sel qui est impérissable ;
les produits lyophilisés, type café ou soupe en sachet ;
les biscuits secs qui n'ont pas été ouverts ou qui ont été conservés dans une boîte en fer hermétique. Cependant, si les biscuits sont mous, pensez à les recycler en base de cheesecake ou pâte à crumble plutôt que de les jeter.

Petit cas particulier pour les œufs:

Il vaut mieux conserver les œufs au frais et au sec, de préférence dans un emballage en carton au frigo.La durée de conservation d’un œuf est d’environ quatre semaines, à partir de la date de ponte. Consultez la date de péremption (à consommer de préférence avant le) sur l’emballage des œufs achetés au supermarché. Cette date est 28 jours après la date de ponte des œufs. à condition que la coquille soit intacte. Si elle est fêlée, l'œuf doit être jeté. S'ils sont durs, ils peuvent être consommés jusqu’à une semaine après la cuisson. Enfin, le blanc cru peut être conservé hors de sa coquille pendant une semaine au réfrigérateur, quand le jaune ne peut être gardé que quelques heures

 

Ajouter un Commentaire